Comment apprendre l’anglais de façon ludique en tant qu’adulte ?

Comment apprendre l’anglais de façon ludique en tant qu’adulte ?

  • Post author:

Vous souhaitez débuter en anglais à l’âge adulte, mais vous avez peur d’échouer car ce n’est pas un secret que plus l’apprentissage d’une langue étrangère se fait tôt dans la vie, plus il est aisé. Cela signifie-t-il que c’est peine perdue ensuite, ou alors au prix d’efforts incommensurables et de cours payés un prix d’or ? Rassurez-vous, non ! À l’heure d’Internet et de la vidéo à la demande, il existe d’autres solutions pour une formation en anglais efficace, abordables voire gratuites, et souvent ludiques. Grâce aux conseils qui suivent, vous allez désormais parler la langue de Shakespeare de façon « fluent » !

Les applications et les logiciels pour apprendre l’anglais

La formation en ligne a le vent en poupe ! Qu’elles soient gratuites ou payantes, moult applications vous permettront en effet un apprentissage aisé et ludique. Elles servent notamment à appréhender le vocabulaire et la grammaire de base, préalables aux autres solutions exposées dans cet article. Dans la mesure où certaines applications peuvent ne pas vous convenir, testez-les et faites votre propre sélection selon votre facilité, ou au contraire votre difficulté, à apprendre grâce à elles.

Si vous êtes plus à l’aise sur un ordinateur, votre moteur de recherche préféré vous aidera à choisir le(s) logiciel(s) le(s) plus adapté(s) à votre profil. Gardez simplement un conseil à l’esprit : privilégiez le côté ludique, pour un apprentissage plus aisé et moins dissuasif.

L’essentiel en tout cas est de travailler à votre rythme. Toutefois, il ne faut pas se mentir : la persévérance et la rigueur sont vos meilleurs alliés, surtout à l’âge adulte. Adoptez donc un rythme régulier à défaut d’être soutenu. Apprendre l’anglais à l’âge adulte demande un investissement de tous les instants. Répétez régulièrement les exercices proposés par les logiciels et applications.

Maîtriser le vocabulaire de votre métier en regardant des séries en anglais

Une fois les bases acquises grâce aux applications ou autres logiciels vus dans le chapitre précédent, nous vous conseillons de joindre l’utile à l’agréable en visionnant vos séries préférées en anglais. Leur quantité, ces dernières années, est impressionnante, qu’elles proviennent d’outre-Manche ou d’outre-Atlantique. Dans le même temps, les sites de VOD ou streaming, sans oublier les supports physiques tels que les DVD, sont très en vogue.

Pour ne pas vous décourager, allez-y par étapes. Le plus simple est de débuter en regardant une série en anglais, avec les sous-titres en français. De cette manière, vous habituerez vos oreilles à l’accent des protagonistes, tout en appréhendant des expressions et du vocabulaire courants grâce à leur traduction écrite. Le gros avantage de cette méthode est que vous serez littéralement baigné dans un langage usuel.

Ensuite, une fois votre oreille rodée à l’anglais, passez du sous-titrage français à l’anglais. Dès lors, vous allez mettre des mots écrits sur une prononciation que vous saurez discerner de mieux en mieux. Bien sûr, au début, vous risquez de ne pas comprendre toute l’histoire, mais c’est tout à fait normal et cela ne doit pas vous faire perdre votre objectif : progresser. L’adage dit que c’est en forgeant que l’on devient forgeron. Appliquez ce précepte à votre apprentissage de l’anglais. Le côté ludique consiste justement à le faire à votre rythme, en toute décontraction. Ne vous mettez pas la pression.

Enfin, franchissez le cap ultime : visionnez les séries en anglais sans aucun sous-titre ! À force d’entraînement, vous deviendrez bilingue. Dernière précision : préférez des séries non techniques (pas de série médicale par exemple) et avec des épisodes courts. Toutefois, si vous souhaitez approfondir le vocabulaire lié à votre métier, vous pourrez au fil du temps faire en sorte de choisir des séries en lien avec votre domaine d’activité.

Apprendre l’anglais sur Internet, grâce aux vidéos, aux podcasts et aux cours en ligne

Une des variantes ludiques aux séries est le podcast. C’est un genre d’émission de radio, mais qui n’est disponible que sur Internet. Il en existe en anglais, ce qui vous permettra de vous plonger dans cet univers quand bon vous semblera.

Si vous préférez les images, sachez que des vidéos spécialisées existent sur Internet. Elles vous permettront d’apprendre l’anglais à votre rythme. Elles sont courtes, gratuites, ludiques et souvent présentées sous un angle pédagogique adapté aux adultes… alors pourquoi vous en priver ?

Enfin, tout aussi gratuit, vous pouvez adhérer à un programme de formation d’anglais en ligne, également connu sous l’acronyme MOOC, pour « Massive Open Online Course », ou en français « cours en ligne ouvert à tous ». L’offre est pléthorique et les solutions proposées sont variées : en fonction du niveau, via des exercices ludiques, via des échanges (en anglais bien sûr) avec d’autres apprentis… Encore une fois, si vous envisagez d’apprendre un anglais technique, n’hésitez pas à échanger avec des personnes connaissant le même vocabulaire métier que vous.

Participer à des rencontres polyglottes dans des bars ou ateliers pour progresser en anglais

Si vous préférez une formation en présentiel plutôt qu’une formation en ligne, vous pouvez vous  immerger dans la langue anglaise tout en échangeant avec d’autres personnes. Dans ce but, sachez qu’il existe des rencontres polyglottes dans des bars ainsi que des ateliers. Renseignez-vous autour de chez vous ou sur Internet afin de savoir quand et où ces échanges ont lieu. Par ailleurs, si vous souhaitez acquérir un anglais professionnel, faites en sorte de dialoguer avec des personnes du même secteur d’activité que vous.

Concernant les bars, le principe est simple : vous vous rendez dans un lieu d’échange linguistique et vous discutez en anglais avec d’autres adultes qui, comme vous, apprennent cette langue. En fait, c’est comme dans un bar classique, sauf que vous y parlez en anglais.

Concernant les ateliers cette fois, il s’agit de cours en petits groupes, durant lesquels un professeur vous initie à la langue de Shakespeare en s’adaptant au niveau de chacun. Privilégiez par exemple 1 h 30 de cours hebdomadaires sur le long terme.

S’immerger dans un pays anglophone pour devenir bilingue ou presque

Enfin, bien que plus coûteuse, l’immersion dans un pays anglophone est sans doute la solution la plus efficace, à condition de réellement se mêler à la population locale. Partez de trois à six mois, par exemple en Angleterre, et mettez-vous comme contrainte de ne parler qu’en anglais, en permanence, quelle que soit la situation. Privilégier des petites villes sera plus fructueux car le risque de croiser des français sera moindre.

Pour réduire le coût du voyage, faites en sorte de réserver vos billets plusieurs mois à l’avance et même de vivre chez des habitants, pourquoi pas rencontrés directement sur place. Enfin, dans la mesure du possible, décrochez un emploi, ne serait-ce que quelques heures par semaine. Cela vous permettra à la fois de réduire le coût de votre séjour mais également d’optimiser votre immersion, en apprenant notamment un langage plus technique. En effet, apprendre un anglais professionnel peut avoir de sacrées répercussions sur votre carrière.

Mixer les outils pour une meilleure immersion dans la langue anglaise

En mélangeant savamment les solutions détaillées précédemment, vous vous mettrez dans les meilleures conditions d’apprentissage. Du lever au coucher, alternez les différentes méthodes. Commencez par exemple en écoutant un podcast en anglais. Puis, dès que vous en avez le temps, réalisez quelques exercices de mémorisation et de prononciation grâce aux outils en ligne, applications ou logiciels. Par ailleurs, suivez des cours du soir, en présentiel ou à distance grâce aux MOOC par exemple. Terminez enfin votre journée en regardant une série anglophone en version originale.

Pour conclure, vous l’avez constaté, les méthodes pour apprendre l’anglais de façon ludique lorsqu’on est adulte sont nombreuses et variées. Formations en ligne ou en présentiel, seul ou en groupe, elles peuvent donc s’adapter à chacun, en fonction de votre niveau, de votre temps disponible, de votre faculté d’apprentissage… et de vos moyens financiers. So, let’s go !

Article suivantRead more articles