L’anglais et l’accent français

L’anglais et l’accent français

  • Post author:

C’est bien connu, la plupart des Français brillent par leur anglais marqué d’un accent reconnaissable entre mille, qui trahit immanquablement leurs origines. Or, là où certains y voient un handicap voire pratiquement une honte, d’autres au contraire trouvent cela attirant. Concrètement, qu’en est-il réellement ? Comment procéder pour passer outre cette prédisposition sociale qui, selon les individus, est plus ou moins marquée ?

Les Français et leur(s) accent(s)

Accents du Nord, accents du Sud… En France, notre région d’origine est souvent remarquée grâce à notre façon de parler, que ce soit par notre accent plus ou moins marqué ou même notre argot. Et notre accent français en général, de la même manière, nous trahit lorsque l’on parle anglais. D’où provient cet accent ? Comment est-il perçu à l’étranger ? Constitue-t-il une tare indéfectible ou au contraire bénéficie-t-il d’un capital sympathie à ne pas renier ?

Comment est perçu l’accent français à l’étranger ?

Disons-le clairement, la population mondiale ne partage pas notre propre avis à ce sujet ! Si notre accent français est vraiment prononcé, nous avons la fâcheuse tendance à le croire ridicule et à éprouver parfois jusqu’à de la honte. Les stéréotypes en la matière ont la vie dure. Pourtant, au contraire, les habitants d’autres contrées le trouvent sexy ! Une étude menée en 2017 par l’application d’apprentissage des langues Babbel a justement démontré que l’accent français avait été élu le plus sexy au monde. Et ce sont les Australiens et les Américains qui le disent en majorité, à respectivement 63 % et 43 % parmi les répondants ! Dès lors, plutôt que vouloir tout faire pour cacher notre accent, mieux vaut l’assumer pleinement. N’hésitez donc plus à prendre la parole en public, en anglais, lorsque cela s’avère nécessaire. À force de persévérance et d’entraînement, vous pourrez même surmonter ce que vous considériez comme un handicap auparavant et le tourner à votre avantage. Loin d’être un défaut, votre accent « frenchie » est donc plutôt un avantage.

Ce décalage de croyance montre donc qu’il ne faut pas s’arrêter à ce que notre culture nous inculque. Si, entre Français, nous avons la moquerie facile concernant notre accent, cela ne doit pas faire oublier qu’il n’a pas une forte influence à l’étranger, notamment chez les anglophones. Au contraire, il est même plutôt perçu avec bienveillance. Ce serait dommage dans ces conditions de ne pas en tirer profit ! Mais au fait, pourquoi possédons-nous un tel accent français lorsqu’on s’exprime en anglais ?

Pourquoi avons-nous un accent français lorsqu’on parle anglais ?

Cet accent français qui nous suit comme notre ombre provient principalement de la complexité que nous éprouvons à prononcer les mots anglais. En effet, dans la langue française, il existe 32 sons différents pour 250 manières différentes de les écrire. Or, en anglais, ces chiffres s’élèvent respectivement à 44 et 1100 ! De fait, nous éprouvons de grandes difficultés à les appréhender.  Génétiquement et anatomiquement parlant, nous ne possédons pas les prérequis indispensables.

Prenons par exemple les mots « strength » pour « force » et « although » pour « bien que ». Ce fameux « th » que l’on doit prononcer avec la langue derrière les incisives constitue une réelle difficulté pour nous, Français. Réussissez-vous généralement à les prononcer sans trahir votre accent « frenchie » ? Pour la plupart d’entre vous, la réponse est négative.

De plus, certains mots anglais, bien que ne s’écrivant pas de la même façon, ont une consonance proche, comme « sheep » pour « mouton » et « ship » pour « navire » ou encore, pour reprendre l’exemple précédent, « although » pour « bien que » et « also » pour « aussi ». S’ils sont mal prononcés, la confusion est alors facile et la conversation peut rapidement prendre des airs de dialogue de sourd.

Parler anglais avec l’accent français : les conséquences

Parler anglais avec un accent français peut, de ce fait, rendre notre compréhension par un public anglophone délicate. Toutefois, le lien entre accent prononcé et faible niveau en langue ne peut être corrélé. On peut avoir un faible accent et ne pas réussir à se faire comprendre, tout comme le contraire.

Au-delà du possible complexe d’avoir un fort accent français, l’essentiel est de bien maîtriser la langue de Shakespeare. Aussi, plutôt qu’avoir honte de son accent, il vaut mieux l’assumer et s’appliquer à apprendre des bases solides. Finalement, la principale barrière entre les Français et leur accent quand ils parlent anglais, c’est peut-être les Français eux-mêmes… Il faut être fier de ses origines et persévérer dans son apprentissage. D’autant que les Américains ont tendance à ne pas s’arrêter à ce genre de détails. Pour eux, un Français qui parle, c’est cool voire séduisant. Pourquoi renoncer à ces avantages ?

Ainsi, il est préférable de bien prononcer chaque syllabe d’un mot anglais avec un fort accent français. Car chercher à tout prix à masquer cet accent, en mâchant la moitié des phrases, n’aurait aucun intérêt. Votre interlocuteur ne détecterait peut-être plus vos origines, mais il ne parviendrait pas à vous suivre ! Pourtant, le principe de base lorsque vous vous adressez à une autre personne, c’est que celle-ci vous comprenne, avec l’objectif de mener à bien une discussion. Peu importe donc que votre accent vous trahisse pourvu que vous soyez compris.

Écouter et réécouter pour limiter les effets de son accent français

Si malgré tout vous pensez que votre accent constitue un handicap, qu’il trahit des origines que vous n’assumez peut-être pas ou qu’il nuit à la compréhension par votre auditoire, il n’y a qu’une seule solution. Vous devrez travailler votre prononciation afin d’effacer davantage votre accent. Ne perdez pas de vue toutefois que le plus important est de vous faire entendre. Si masquer votre accent français à tout prix nuit à la prononciation de vos mots, vous risquez de vous engager sur une voie contre-productive. Maîtriser une autre langue n’est pas quelque chose d’évident, surtout si vous commencez à l’âge adulte. Autant privilégier l’apprentissage d’un vocabulaire riche et d’une grammaire irréprochable avant d’essayer d’assimiler l’accent anglais.

Il est vrai cependant que le monde des affaires peut se montrer moins transigeant. Effacer votre accent français et adopter un anglais professionnel de haute facture sont donc, dans ce cas, potentiellement deux axes d’amélioration à privilégier. Ne faites dans cette situation pas l’impasse sur les méthodes d’entraînement qui ont fait leurs preuves, qu’elles soient en ligne ou en présentiel, en France ou en immersion dans un pays anglophone. Il sera alors primordial d’être assidu dans votre apprentissage, sachant évidemment que la prononciation orale devient alors plus importante que la richesse du vocabulaire.

Dès lors, si votre réel but est de masquer votre accent français, le plus important est de prendre des cours, non pas de grammaire mais de phonétique anglaise. C’est en effet le moyen le plus efficace pour atténuer, voire, pour les plus motivés d’entre vous, effacer cet accent français que vous n’aimez pas, mais que les anglo-saxons, eux, adorent pour rappel.

Enfin, ne perdez pas de vue que l’aspect le plus primordial d’entre tous, ce n’est pas tant la formation que le dépassement de soi. La volonté de s’améliorer, de s’investir, doit primer sur tout le reste. Si vous souhaitez acquérir un accent anglais, écoutez et réécoutez sans cesse ce même accent. En complément des méthodes indiquées plus haut, visionner des séries américaines ou anglaises en version originale vous permettra également d’entraîner votre oreille et ainsi, à terme absorber l’accent de votre choix.

Il ne vous reste plus qu’à décider quel accent vous voulez imiter car oui, à l’instar des Français, les anglophones possèdent plusieurs accents selon l’endroit où ils vivent. Qu’ils soient Londoniens, Texans, Australiens, tous peuvent se targuer de parler avec une consonance qui leur est propre. Il ne faut en tout cas pas perdre de vue qu’avec l’accent français, selon le groupe LMFAO : « I’m sexy and I know it! »

Article suivantRead more articles