You are currently viewing Quelle est l’histoire de Thanksgiving ?

Quelle est l’histoire de Thanksgiving ?

  • Post author:

Fête traditionnelle aux États-Unis, Thanksgiving, également connu sous le nom de Thanksgiving Day, est célébré le quatrième jeudi de novembre. Si la plupart d’entre vous en ont entendu parler, notamment à la faveur de séries ou de films américains, qui connaît réellement l’histoire de Thanksgiving ?

Quelles sont les origines de Thanksgiving ?

L’histoire de Thanksgiving, littéralement « merci pour les dons », a débuté en 1621. Les colons anglais ont alors partagé un repas avec les Amérindiens, la population qui vivait sur le territoire américain avant l’arrivée des Européens. L’origine de ce repas remonte quant à elle à la fin de l’année 1620, lorsque le navire Mayflower débarque sur la côte est des futurs États-Unis, dans ce qui deviendra le Massachusetts.

La tribu des Wampanoags occupait cette zone, mais avait été majoritairement décimée par les maladies apportées par de précédents colons. Un seul de ses représentants a survécu, car il avait été fait prisonnier quelques années auparavant par les Anglais et expatrié en Europe. Lorsqu’il réussit à revenir sur sa terre natale, il parle anglais et est donc en mesure d’entrer en communication avec les puritains arrivés durant l’hiver 1620.

Ces échanges verbaux sont alors utilisés pour discuter et négocier avec les Wampanoags encore en place. Ils apprennent aux puritains comment survivre sur leurs terres, relativement hostiles pour des Européens. Surtout, ils leur apportent leur aide pour passer l’hiver de cette année, très rude. La moitié des colons n’y survit d’ailleurs pas.

L’année 1621 se révélant très faste au niveau de la pêche, de la chasse et de la moisson, les puritains décident, à l’automne, d’organiser une grande fête de l’abondance. Ils remercient le Seigneur en réalisant une action de grâce. Au bout de deux ou trois jours, attirés par ce festin les Amérindiens se joignent à eux. Les colons les acceptent, et la fête continue, tous ensemble.

Comment Thanksgiving est-il devenu une fête nationale ?

Comment cette action de grâce est-elle devenue in fine la fête de Thanksgiving que tout le monde connaît ? Les historiens l’ignorent. Toujours est-il que le premier récit mentionnant ce repas, écrit par Edward Winslow, un passager du Mayflower, n’est découvert que dans les années 1840. Le second, rédigé par William Bradford, premier gouverneur de Plymouth – nom donné à l’ancien village des Wampanoags –, l’est environ une décennie plus tard.

Or, de façon indépendante, de nombreuses autres actions de grâce sont célébrées sur l’ensemble du territoire des États-Unis dès la fin du xviiie siècle. Elles sont alors nommées « thanksgiving ». En parallèle, le Forefather’s Day est instauré en Nouvelle-Angleterre, afin de commémorer l’arrivée du Mayflower. Finalement, en 1863, durant la guerre de Sécession, le président Abraham Lincoln proclame Thanksgiving en tant que fête fédérale des États-Unis, en honneur aux Pères fondateurs.

Toutefois, il ne faut pas occulter le fait que cette volonté a été initiée sans succès par de précédents présidents. Notamment, en 1789, le premier Thanksgiving Day est proclamé au niveau national par George Washington. Ce dernier a d’ailleurs renouvelé cette fête en 1795. L’idée reposait alors sur un remerciement à Dieu pour avoir aidé les Américains à gagner leur guerre d’indépendance. En outre, différents thanksgivings ont été organisés en 1798 et 1799, à l’initiative du président John Adams, puis en 1814 avec James Madison.

Enfin, en 1941, le jour de Thanksgiving devient férié. Sa date n’est toutefois pas fixe dans le calendrier, puisqu’elle prend place le quatrième jeudi du mois de novembre depuis 1939. Pour l’anecdote, le lendemain de Thanksgiving est connu sous le nom de Black Friday.

À l’origine, Thanksgiving était l’occasion de remercier Dieu pour sa protection, ses offrandes… Mais au fil du temps, la fête a pris une tournure laïque, la grâce étant rendue aux Pères fondateurs de la patrie des États-Unis, comme un gage d’hommage à ces colons européens.

Quelles sont les coutumes à Thanksgiving ?

S’il fallait retenir un seul mot pour définir Thanksgiving, cela pourrait être « festin ». En effet, traditionnellement, le dîner est placé sous le signe de la famille ou des amis et d’une pléthore de mets. De nombreux kilomètres sont ainsi parcourus pour partager une même table, sur laquelle sont disposés entre autres, comme le veut la coutume :

  • dinde farcie ;
  • purée de patates douces, parfois de pommes de terre ou de potiron ;
  • sauce à la canneberge ;
  • assortiment de tartes : aux pommes, aux noix de pécan, aux patates douces, au potiron…

L’aspect symbolique de cette fête de Thanksgiving est tel que, la veille, des associations caritatives permettent aux personnes sans domicile fixe d’y participer en leur distribuant un repas.

Thanksgiving : quels autres pays le célèbrent ?

La fête de Thanksgiving est majoritairement associée aux États-Unis. Toutefois, d’autres nations la célèbrent de par le monde. C’est notamment le cas au Canada, où elle a lieu le deuxième lundi d’octobre. Elle y est plus connue sous le nom d’action de grâce. À peu près à la même période, certaines îles des Caraïbes ainsi que le Liberia fêtent également Thanksgiving.

En Allemagne et au Japon, des festivités similaires existent. Enfin, en Suisse, une équivalence, appelée Jeûne fédéral, se tient le troisième dimanche de septembre, dans les cantons de Vaud et de Neuchâtel.